PHOTOS SOUVENIR

Photos de classe :

Photo du groupe Photo du groupe

Photo du groupe Photo du groupe

Photo du groupe

Une autre façon de concevoir le cours...

À la Dante vous oublierez le rapport traditionnel maitre-élève ... Vous devenez membre d'un groupe à dimensions humaines où chacun est sollicité et apprécié pour ses interventions.
À la Dante on vous considérera comme un ami et on appréciera le partage de vos connaissances, de vos expériences.
Le cours se bâtira au fur et à mesure de vos besoins, de vos désirs. Vous ne trouverez jamais d'esprit de compétition mais vous aimerez cette envie de parler et de savoir.
L'italien est une langue passionnante et nous ferons tout pour vous faire partager cette passion.


Voyage en Italie 2017 : Ligurie

Étirée entre mer et montagne le long de la Méditerranée, la Ligurie a provoqué l'émerveillement et l'enthousiasme des adhérents de la Dante Alighieri qui ont eu le plaisir de découvrir cette région du nord de l'Italie au printemps 2017. Gênes fut le port d'attache du groupe à partir duquel il fut aisé de partir à la découverte de la ville et de rayonner dans la province au gré d'un programme bien pensé et toujours magistralement commenté par M. Thierry Piel.

La ville de Gênes a pu surprendre plus d'un participant par la qualité artistique et la somptuosité de son patrimoine, témoignage de la grandeur et de la puissance de la République maritime à l'époque moderne.

Les palais, ceux de la via Garibaldi et de la via Balbi mais aussi, le palazzo ducale, la villa del Principe, le palais Saint Georges, riches d’œuvres d'art réalisées par une pléiade d'artistes génois et européens (Rubens, Van Dyck, Perin del Vaga, Gregorio de Ferrari, Bernardo Strozzi...) côtoient les églises baroques ruisselantes d'or, de stuc, de marbres colorés. Dans le vieux centre historique au charme médiéval, le dédale des ruelles et escaliers grimpant à l'assaut des collines alterne avec les petites places bordées de demeures seigneuriales et d'églises romano-gothiques dominées par leurs campaniles et leurs coupoles. La demi-journée de libre a permis de poursuivre et d'approfondir la découverte monumentale de la capitale régionale.

Le pays ligure est non moins copieux en paysages spectaculaires et trésors artistiques. Trois jours à le parcourir ont permis d'apprécier le charme des communes chargées d'histoire et de culture.

Du côté du Levant, le programme faisait étape à Luni, site archéologique majeur de la Riviera, à Sarzana, élégante cité de l'arrière-pays dotée de deux imposantes citadelles et à Portovenere, petit village de pêcheurs accroché à la falaise, aux maisons colorées dégringolant dans la mer, avant-goût des Cinque Terre. L'abbaye de San Fruttuoso à laquelle nous parvînmes après une traversée en bateau depuis Camogli, se découvrait dans son cadre grandiose au bord d'une eau limpide, celle de Borzone fut l'occasion d'une magnifique rencontre avec celui qui veillait sur le lieu, un moine, fondateur et unique représentant de son ordre ! Enfin, celle de San Salvatore dei Fieschi à Cogorno, perchée dans les collines, illustrait l'importance des vieilles familles aristocratiques ligures.

Au Ponant, trois villes médiévales admirablement préservés donnaient à voir leurs richesses patrimoniales parmi lesquelles retinrent l'attention, le remarquable et unique, en Ligurie, baptistère paléochrétien d'Albenga, l'église San Biagio de Finalborgo au surprenant campanile octogonal posé sur une tour et San Paragorio de Noli superbe exemple de roman ligure.

Un moment fort de ce séjour, fut l'accueil chaleureux que le maire de Gênes, Marco Doria a réservé aux adhérents de la Dante et à sa présidente. Dans le cadre du majestueux palais Doria Tursi de la via Garibaldi devenu municipio depuis le milieu du XIX° siècle, l'édile génois, après avoir souhaité la bienvenue au groupe et présenté l'histoire du palais, nous laissa arpenter les salles et terrasses de la noble demeure.

Enfin, le voyage s'est clos par un autre moment d'histoire : le trajet entre Gênes et l'aéroport de Milan s'est effectué par la route qu’empruntèrent les armées de Napoléon III et qui, débarquant à Gênes, vinrent aider les Piémontais à combattre les Autrichiens vaincus à Magenta en 1859.

le groupe
Devant l'abbaye de Borzone
mairie
Réception à la mairie

Voyage en Italie 2016 : Italie centrale

Printemps 2016, la Dante Alighieri a organisé, sous la direction culturelle de M. Thierry Piel, un voyage en Italie centrale incluant le Latium septentrional et Rome.

Séjournant près de Viterbe, riche de son passé de cité papale, et parcourant un paysage verdoyant de collines de tuf parsemé de lacs de cratère, le groupe a pu apprécier les merveilles patrimoniales de la région et balayer plusieurs siècles d'histoire et d'histoire de l'art.

Dans cette partie de l'Italie autrefois occupée par les Étrusques, il était naturel de se plonger dans l'histoire de cette civilisation. Depuis Sutri, ''porte de l’Étrurie'' et au travers des nécropoles de Tuscania, Tarquinia et Cerveteri , nous avons eu un témoignage de l'art de vivre de cette population pré-romaine. Ces visites furent complétées par celles des musées étrusques de Viterbe, Tarquinia et Tuscania, superbement situés dans des palais ou couvents médiévaux.

Poursuivant notre tour historique et artistique, nous avons abordé la période romaine avec les sites archéologiques de Faleri Novi, Ferento et Civitavecchia dont les immenses ''terme taurine'' gardent le souvenir de la présence de l'eau, abondante au pieds des Monts de la Tolfa.

La Tuscie offre également dans ses nombreux petits centres urbains un panorama diversifié et complexe de l'art roman. Sutri, Castel Sant'Elia, Civita Castellana, Montefiascone, Tarquinia et Tuscania conservent dans leurs églises cathédrales, paroissiales ou conventuelles des fresques, des mosaïques cosmatesques, un mobilier liturgique que nous avons eu plaisir à découvrir et admirer.

Ce tour d'horizon artistique avait magnifiquement débuté, dès le premier jour, par la visite du palais Farnèse à Caprarola, imposant castel Renaissance planté sur une Rocca dominant le bourg et dont toutes les salles s'ornent de peintures réalisées dans le goût maniériste.

Le séjour romain qui concluait la semaine résumait parfaitement la première partie du voyage. L’Étrurie ressuscitait à la Villa Giulia, l'art romain revivait dans les vestiges de la Rome antique, l'art roman, renaissant et baroque éclatait dans l'architecture, les fresques, dont celles de Raphaël à la Farnesine et les mosaïques des églises et palais qui émaillent les différents quartiers de la ville.

Ainsi, dans un voyage qui unit le charme de la nature et l'intérêt historico-artistique admirablement commenté par M. Thierry Piel, il ne fait aucun doute que tous ceux qui ont eu le bonheur d'y participer en revinrent éblouis et enthousiasmés.

le siège
Le siège mondial de la Dante Alighieri de Rome
santa maria
L’église Santa Maria in Falleri

Voyage en Italie 2015 : La Vénétie

Cette année 2015, la Dante Alighieri a fait un séjour entre les 19 et 25 mai en Vénétie. Passant de la riche plaine du Pô aux contreforts des Alpes, le groupe basé à Padoue est allé à la découverte des grandes villes et petites cités de la Terra ferma vénitienne nanties d'un fabuleux passé historique et artistique exposé avec le talent exceptionnel de M. Thierry Piel.

Au gré des vieilles rues des centres médiévaux et parfois sous la pluie, le groupe a admiré Vicence marquée par l'architecture de Palladio, Vérone où plane pour l'éternité le souvenir de ses célèbres amants, Padoue vivant à l'ombre de saint Antoine. Toutes ont su préserver leur riche patrimoine et leurs immenses trésors frappés du sceau des plus grands artistes de leur temps, Giotto, Altichiero, Giusto da Menabuoi, Mantegna. A cet égard, les quinze trop courtes minutes passées dans la chapelle Scrovegni furent un pur moment de bonheur.

la Rotonda
Villa Almerico-Capra

Dans cette terre d'art et d'histoire, la visite des villas aristocratiques dues pour nombre d'entre elles à Palladio, fut un véritable éblouissement. Villas Capra, Valmarana ai nani, Barbaro, Emo, Godi, toutes, posées au cœur d'une nature généreuse et décorées à fresque par des peintres aussi prestigieux que Véronèse, Tiepolo, Zellotti procurèrent un sentiment de raffinement et une sensation de bien vivre.

Le voyage s'est poursuivi par Trévise, Asolo, Bassano del Grappa, charmantes et authentiques petites villes fort animées aux pieds des Alpes et dont l'importance historique, culturelle et monumentale reste prégnante dans leur urbanisme et leur caractère.

Enfin, les cités de Cittadella, Castelfranco Veneto, Montagnana (dont le duomo nous a réservé une belle surprise : deux Giorgione!) ayant conservé à l'intérieur de leurs enceintes leurs structures urbaines médiévales puis le musée d'Este intéressant pour la culture paléo-vénète, (celui d'Adria étant malheureusement fermé) ont complété cette vue d'ensemble de la Terra ferma sur laquelle Venise a imposé sa suprématie au début du XV° siècle marquant toute la région de son empreinte ... léonine.


Voyage en Italie 2014 : MOLISE et ABRUZZES

En mai 2014, notre voyage annuel, sous l'accompagnement culturel de M. Thierry Piel, historien et grand spécialiste d'art et d'archéologie, nous a conduits sur la côte adriatique de l’Italie. En séjournant trois jours à Campobasso, nous avons pu découvrir le nord de la MOLISE, province adriatique aux douces collines, ses sites archéologiques magnifiques (Saepinium, Pietrabbondante), les restes de ses riches abbayes (San Vincenzo al Volturno, Santa Maria della Strada), et la « perle de l’Adriatique » (Termoli).

La seconde partie du voyage était consacrée aux ABRUZZES, région au relief plus prononcé et peu peuplée en dehors des aires urbaines : découverte de sites archéologiques (Alba Fucens), petits centres de l’époque médiévale (Sulmona), visites d’abbayes (San Clemente a Casauria, Santa Maria Arabona, Santa Maria in Valle Porclaneta, San Liberatore a Maiella, abbayes fermées au public individuel mais que notre présidente a pu exceptionnellement faire ouvrir pour la Dante Alighieri), châteaux, forteresses et palais…

eglise groupe

La rencontre avec ce patrimoine magnifique s’est achevée par l’émouvante visite de l’Aquila, la capitale régionale en partie désertée, dont les monuments et de nombreuses habitations portent les stigmates du tremblement de terre de 2009. L’accueil chaleureux de ses habitants, ravis de revoir (enfin !) des touristes, nous a rassurés sur la pertinence de notre présence dans cette ville très éprouvée.

Le groupe de la Dante de Nantes devant la Chiesa di S. Liberatore a Maiella (Comune di Serramonacesca - Abruzzo


Escapade 2014 à Vitré

Samedi 14 juin 2014 : sous l'organisation de Pascal Monsellier notre vice-président, le car regroupant 52 membres et amis de la Dante Alighieri quitte Nantes pour Vitré. Cette ville, située sur la frontière qui a séparé la Bretagne de la France durant cinq siècles, est un joyau de l’époque médiévale. Le château, installé sur son éperon schisteux depuis le 11ème siècle, présente toutes les étapes de l’évolution de l’architecture militaire jusqu’au 15ème siècle. Après la visite du château (visite guidée par deux 2 historiennes), le groupe a arpenté les belles rues anciennes de Vitré, bordées de maisons à pans de bois ; ces demeures appartenaient aux riches négociants

château
Le château de Vitré
groupe

de la Confrérie des Marchands d’Outre-Mer qui, en envoyant leurs toiles de chanvre dans le monde entier, ont assuré la prospérité et la richesse de la ville jusqu’au 18ème siècle. Après un excellent déjeuner confectionné par un maître cuisinier, l’après-midi a été consacré au souvenir de Marie de Rabutin-Chantal, marquise de Sévigné, dont le château des Rochers, sis à une lieue de Vitré, s’offre dans l’écrin de son parc magnifique planté par la marquise et dont les allées portent des noms si poétiques… Une belle journée ensoleillée qui a conclu dans l’amitié cette belle année de notre association.

Photo de gauche : Le château et le groupe de la Dante vus des Tertres Noirs


Voyage 2011 de la Société Dante Alighieri de Nantes :

Du LATIUM VETUS au PATRIMOINE de SAINT-PIERRE

Le Latium historique de l'Antiquité à la fin du Moyen-Âge

Du 10 au 17 mai 2011, trente-trois membres de la Dante Alighieri de Nantes ont sillonné l'antique pays des Latins, petit territoire s'étendant entre le Tibre et la fertile Campanie, des derniers contreforts de l'Apennin aux étendues marécageuses du littoral tyrrhénien.

De l'antique Lavinium où la légende fit débarquer Énée et son fils - et ses extraordinaires fouilles archéologique spécialement ouvertes pour nous - aux cités albaines, des Monte Lepini (Seri, Cori, Norma) à la vallée du Sacco (Palestrina), c'est toute l'histoire du Latium pré-romain qui surgit, quand la Ligue latine reliait des cités ombrageuses et fières de leur identité.

À partir du IVème siècle av. J-C, la domination romaine sur la région la transforme à la fois en arrièrepays agricole et artisanal (Ostie), en lieu de villégiature pour les élites sénatoriales et impériales (Tivoli) et en espace de la mémoire historique et mythologique des Romains.

Mais le Latium chrétien ne fut pas oublié : Subiaco, ermitage où Benoît de Nurcie se retira avant de fonder sa communauté du Monte Cassino, ou Anagni, ville de la famille Caetani dont le pape Boniface VIII fit son fief.

C'est à Rome que le voyage s'acheva ; en furent les pierres marquantes la visite du forum, des forums impériaux et des églises paléo-chrétiennes (San Clemente).

Ce voyage fut un étonnant télescopage de 20 siècles d'histoire, conduit de manière érudite et vivante comme les années passées par Thierry Piel, auquel on ne saurait oublier d'adjoindre les indispensables qualités d'organisatrice de notre présidente Laura Clerfeuille, capable de résoudre les problèmes a priori insolubles !

En photo : le groupe de la Dante à la villa d'Hadrien de Tivoli.
Photo du groupe




Escapade au Pays de Châteaubriant – 28 mai 2011 :

Marche de Bretagne au contact de l'Anjou, le pays de Châteaubriant est riche d'un passé millénaire et parfois agité, à une heure de route de Nantes.

Quarante-sept personnes, membres de la Dante ou amis se sont évadés le temps d'une journée dans ce pays magnifique sous la conduite de Christian Bouvet, éminent historien local qui sut leur faire partager sa passion.

L'abbaye de Melleray fut la première étape. Abbaye trappiste fondée au début du XIIème siècle, aux premiers temps de l'ordre cistercien, son histoire est mouvementée, en particulier sous la Révolution ; mais la permanence de la présence monacale dans ce lieu inspiré témoigne d'une continuité qui nous plonge dans l'histoire de l'Occident.

La pause repas, prise dans un joli et paisible cadre verdoyant, a permis un moment de convivialité très détendu et chaleureux entre les membres.

L'après-midi nous amena à l'église romane St Jean-Baptiste de Béré qui mêle une architecture en grès roussard du XIIème siècle à de magnifiques retables du XVIIème siècle, preuve de la vigueur de la contre-réforme en pays castelbriantais.

Enfin le château de Châteaubriant, héritier de la motte castrale en bois de Brient, premier seigneur du lieu au XIème siècle, porte les traces des soubresauts d'une ville frontière entre la Bretagne et la France angevine. Il présente la particularité exceptionnelle de rassembler une forteresse des XIIIème et XIVème siècles très bien conservée et qui fait l'objet de fouilles fort instructives, et un très beau logis Renaissance dû à la générosité d'Anne de Bretagne.

Un soleil de Mai et un ciel limpide ont fait de cette journée un enchantement.

En photo : le groupe de la Dante devant l'église St Jean-Baptiste de Béré.
Photo du groupe

Ce site est la propriété de l'association "Comité Nantais de la Società Dante Alighieri" présidée par Mme Laura Clerfeuille. Il est hébergé par OVH.